Retomber enceinte : difficultés à avoir un deuxième bébé

On parle souvent dans les médias de ces femmes qui n’arrivent pas à tomber enceinte une première fois. Mais on oublie de parler de celles qui après une grossesse normale, souhaitent plus que tout avoir un deuxième enfant, mais n’y parviennent pas. Il faut dire que les cas d’infertilité secondaire représenteraient pas moins de 30 % des consultations pour une assistance médicale à la procréation (AMP). Quelles sont les solutions possibles pour pallier à ce problème et ainsi parvenir à fonder la famille que l’on souhaite ?

Que faire lorsque le deuxième bébé n’arrive pas ?

Lorsqu’une femme a un premier enfant, elle ne s’attend généralement pas à rencontrer des difficultés pour tomber à nouveau enceinte. Il est toutefois étonnant d’apprendre qu’au moins un couple sur dix aura des problèmes au moment de concevoir un deuxième enfant. On appelle ce phénomène, l’infertilité secondaire.

Ce type d’infertilité est assez difficile à accepter. Et pour cause, beaucoup de femmes dans cette situation mettent un certain temps avant d’accepter qu’il y a effectivement un problème. Elles prennent alors beaucoup de temps avant de consulter. Mais dans certains cas, agir tardivement constitue une erreur. Des méthodes naturelles comme la méthode MyBuBelly peuvent vous aider à augmenter votre fertilité et améliorer vos chances de retomber enceinte de manière naturelle. Basée sur un coaching alimentaire et un ciblage de l’ovulation, vous pouvez même donner un coup de pouce à la nature pour tomber enceinte d’une fille ou d’un garçon, selon votre souhait.

Si vous n’arrivez pas à avoir un second enfant au bout de 12 mois (femme de moins de 36 ans) ou de 6 mois (femme de plus de 38 ans), il est impératif de consulter un gynécologue : vous êtes peut-être face à un problème d’infertilité secondaire.

Infertilité secondaire et difficultés à retomber enceinte

Malgré les miracles de la médecine, les raisons d’une infertilité secondaire restent floues. On est toutefois sûr que divers facteurs peuvent entrer en cause :

  • Le surpoids ou un état de maigreur ;
  • Le tabagisme : fumer peut abaisser la fertilité jusqu’à 40 % par cycle ;
  • L’alcoolisme : consommer de l’alcool quand on souhaite tomber enceinte entraîne des cycles irréguliers voire, des cycles non ovulatoires ;
  • Un traitement médicamenteux : anti-inflammatoires non stéroïdiens, antibiotiques, antidépresseurs, antihistaminiques, antitussifs… Autant de médicaments qui peuvent nuire à la fertilité. Si vous souhaitez avoir un bébé, limitez-en la consommation ;
  • Il peut aussi arriver que l’infertilité secondaire soit expliquée par des causes physiologiques : hyperprolactinémie, anomalie des trompes utérines engendrée par une infection sexuellement transmissible, une anomalie au niveau de l’utérus suite à une intervention chirurgicale, une endométriose…

Équilibrer la famille

Comme l’infertilité primaire, il est tout à fait possible de soigner une infertilité secondaire et par la même occasion de maximiser vos chances d’avoir un deuxième enfant. Pour ce faire, revoyez en premier lieu votre hygiène de vie et votre alimentation :

  • Faites un peu de sport pour purifier votre corps et éliminer les toxines ;
  • Consommez des aliments qui boostent la fertilité : les aliments riches en vitamine B9, en fer ou encore en minéraux ;
  • Arrêtez le tabac et l’alcool ;
  • Calmez votre esprit en essayant de ne pas vous focaliser sur votre problème : le stress est l’un des plus grands ennemis de la fertilité ;
  • Partagez votre problème avec d’autres femmes qui sont dans la même situation que vous. Cela vous aidera à mieux faire face à la situation.

MyBubelly et sa communauté de maman sont là pour vous accompagner et vous aider à réaliser votre rêve de maternité.