Tabac et grossesse : quand faut-il arrêter de fumer ?

En règle générale, une femme en bonne santé augmente ses chances d’avoir un enfant en bonne santé. Donc si vous rêvez d’avoir un bébé, il faudra dans la période de préconception revoir votre hygiène de vie, car cela peut grandement améliorer votre santé. Vous devrez alors faire régulièrement du sport, choisir une alimentation variée et équilibrée, mais surtout, arrêter de fumer. Tabac et grossesse ne vont jamais de pair. Il nuit non seulement à la santé de la mère, mais surtout à l’enfant à naître dont la santé est très fragile. Alors, en matière de grossesse, quand faut-il arrêter de fumer ?

 

Arrêter de fumer avant la conception

Si vous voulez avoir un bébé, le meilleur choix est d’arrêter de fumer avant la conception afin de préparer votre corps à la grossesse. C’est avant tout bon pour votre santé : votre corps se renforce et reprend de l’énergie, votre système immunitaire combat mieux les infections et les virus, les essoufflements disparaissent peu à peu…

Après, arrêter de fumer booste la fertilité. Chez la femme, le tabac entraîne une baisse du nombre d’ovocytes, une augmentation des ovocytes anormaux et surtout une baisse des ovules libérés. Tout cela pour dire que vous devrez arrêter la cigarette si vous cherchez à avoir un bébé. Faites de votre projet d’être future maman l’occasion de commencer un nouveau départ sans tabac et faites-vous aider par la méthode MyBuBelly qui commence 3 mois avant la conception.

 

Arrêter de fumer dès que vous êtes enceinte

Si vous n’avez pas réussi à arrêter de fumer durant la phase de préconception de votre bébé, faites tout ce qui est en votre pouvoir pour arrêter une fois que vous tombez enceinte. La raison fondamentale : fumer comporte de graves risques pour votre bébé. Parmi les effets les plus communs lorsque la maman fume durant sa grossesse, on retrouve :

 

  • les grossesses extra-utérines,
  • les fausses-couches,
  • les saignements,
  • les hématomes rétro placentaires,
  • les retards de croissance in utero,
  • la rupture prématurée des membranes
  • et les accouchements prématurés.

Attention, même une faible consommation de tabac durant la grossesse peut avoir un effet sur la croissance fœtale. Plus précisément, cela ralentit le développement de votre futur enfant et peut entraîner des malformations fœtales. Mais le risque le plus important lié au tabagisme durant la grossesse reste la mort fœtale in utero.

 

Des solutions pour arrêter de fumer lors d’une grossesse

Heureusement, le tabagisme n’est pas une fatalité. Ce qu’il faut comprendre quand on est dépendant du tabac est qu’il est possible de vivre, et même, de mieux vivre sans fumer. La première étape vers le sevrage est d’accepter son addiction et de vouloir s’en défaire. Ce n’est qu’ensuite que vous pourrez chercher de l’aide pour arrêter de fumer en faveur d’une grossesse :

  • En allant consulter un spécialiste : vous pouvez consulter une sage-femme tabacologue ou tout simplement un spécialiste en addictologie ;
  • Vous pouvez également suivre des thérapies (ex. Thérapies comportementales et cognitives). Les séances en groupe seront pour vous l’occasion de parler de votre addiction à d’autres personnes qui sont dans le même cas que vous ;
  • Vous pouvez essayer un programme de coaching (MyBuBelly vous accompagne durant toute la période de préconception pour vous aider à suivre la méthode et arriver à choisir le sexe de votre enfant. Ce suivi peut vous motiver à arrêter la cigarette) ;
  • Enfin, il existe d’autres méthodes que vous pouvez tester pour arrêter de fumer : les activités de détente, l’hypnose, l’acupuncture…