Comment favoriser une grossesse ?

Vous avez pris la merveilleuse décision d’avoir un enfant ? C’est ici que commence votre nouvelle aventure, parfois semée d’embuche. En effet, il y a des situations où tomber enceinte peut prendre du temps. Heureusement, en prenant certaines dispositions, on peut mettre toutes les chances de son côté et ainsi favoriser la conception. Quelles sont ces dispositions ? Le point sur les bonnes pratiques à adopter pour favoriser une grossesse.

 

Arrêter tout contraceptif

C’est une chose qui va de soi, si vous n’arrêtez pas de prendre votre contraceptif, vos chances de tomber enceinte sont quasiment nulles. Prenons en exemple la pilule contraceptive. Cette dernière a pour principal effet de bloquer l’ovulation. Or, s’il n’y a pas d’ovule à féconder, il y a zéro risque d’avoir un bébé. De manière générale, à l’arrêt de la méthode contraceptive, la femme est de nouveau capable de procréer.

Il y a cependant des cas où le retour à la normale (remise en marche de la fertilité) prend du temps, mais cela varie beaucoup d’une femme à une autre. Certaines arrivent à tomber enceinte le mois qui suit l’arrêt du contraceptif, d’autres, un peu plus tard. Dans tous les cas, pour augmenter les chances de grossesse, une visite de préconception et une préparation adaptée du corps doivent être réalisées.

 

Préparer son corps pour favoriser une grossesse

Une bonne préparation du corps permet de booster la fertilité. En réalité, le secret réside dans une bonne hygiène alimentaire. Dans cette optique, revoyez votre alimentation et adaptez la pour que cette dernière soit variée et équilibrée. La méthode MyBuBelly contient un programme d’alimentation qui prépare votre organisme à augmenter les chances d’avoir une grossesse. Ce programme se décline en 2 versions : la première permet d’avoir un garçon et la seconde une fille.

 

Outre adopter une meilleure alimentation pour tomber enceinte, n’oubliez pas de faire attention à certains médicaments. Les médicament qui peuvent retarder voir empêcher une grossesse sont nombreux :

  • Antibiotiques ;
  • antidépresseurs ;
  • antihistaminiques ;
  • antidouleurs ;
  • antitussifs ;
  • antihypertenseurs ;
  • antimigraineux ;
  • antiulcéreux ;
  • Etc.

Tous ces petits cocktails chimiques peuvent avoir des impacts plus ou moins graves sur la fertilité féminine. Il ne faut donc pas en abuser. Pour votre tranquillité, consultez un médecin.

 

Booster sa fertilité

Manger sain n’est qu’une mesure parmi d’autres pour booster sa fertilité. À part cela, vous devrez éviter les perturbateurs endocriniens (PE). Entrent dans la famille des perturbateur endocriniens :

 

  • les hormones de synthèse (contraceptifs ou certains médicaments utilisés dans le traitement de la stérilité),
  • les pesticides,
  • les herbicides,
  • les retardateurs de flamme,
  • certains plastifiants,
  • etc.…

 

On retrouve également des PE dans des composés naturels comme les phyto-estrogènes présents dans des plantes comme le soja.

Pour favoriser sa grossesse, il faut également faire régulièrement du sport sans pour autant pousser l’organisme dans ses derniers retranchements. Votre état psychologique est aussi très important : détendez-vous et ne vous focalisez pas sur votre envie de grossesse. La détente constitue le meilleur booster de fertilité.

Surveiller son cycle d’ovulation

Pour favoriser une grossesse, il est impératif d’avoir des rapports sexuels durant la période de fertilité, d’où l’importance de bien surveiller son cycle d’ovulation. Il existe de nombreuses méthodes pour surveiller le cycle d’ovulation. Il y a celle qui consiste à compter les jours, celle qui consiste à étudier la courbe de température ou encore celle qui consiste à étudier la consistance de la glaire cervicale. Ces méthodes ont toutes pour point commun de demander un minimum d’attention.

Néanmoins, vous pouvez vous faciliter le suivi d’ovulation avec la méthode MyBuBelly. Notre méthode est basée sur un suivi novateur du cycle d’ovulation permettant ainsi d’identifier avec la plus grande fiabilité la période de fécondité.

 

Avoir de bons rapports sexuels

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, avoir trop de rapports sexuels n’augmente pas forcément les chances de tomber enceinte. Il faut garder à l’esprit qu’au fil des éjaculations, la qualité du sperme de l’homme diminue : la concentration de spermatozoïdes baisse peu à peu.

Les experts s’accordent à dire que la clé pour augmenter les chances de faire un bébé est d’avoir des rapports suivant le bon rythme, à savoir toutes les 48 heures. Ce délai laisse le temps au sperme de retrouver une qualité optimale tout en permettant de ne pas louper le moment de l’ovulation. Attention toutefois à respecter le bon timing en fonction que vous souhaitiez avoir un garçon ou une fille. Plus d’information sur ce timing avec la méthode MyBuBelly.