Quand faut-il prendre de l’acide folique ?

Il a été prouvé depuis longtemps que les vitamines permettent d’augmenter considérablement les chances de grossesse. Et l’acide folique est sans aucun doute l’une des plus importantes d’entre elles. C’est la raison pour laquelle les médecins conseillent toujours aux personnes infertiles d’en prendre pour aider un peu la nature à faire son œuvre. Mais plus précisément, quand faut-il prendre de l’acide folique ?

Qu’est-ce que l’acide folique ?

L’acide folique augmente les chances de tomber enceinte. Il s’agit d’une vitamine qu’on connait surtout sous le nom de vitamine B9 ou folates. Contrairement aux vitamines A, D, E et K qui sont liposolubles (solubles dans la graisse), la vitamine B9 est hydrosoluble à l’instar de la vitamine C. Mais comme la majorité des vitamines, elle n’est pas produite directement par l’organisme. On l’obtient donc par l’alimentation.

Au sein de l’organisme, l’acide folique joue divers rôles :

  • Il intervient dans la fabrication de globules rouges tout en renforçant le système immunitaire et nerveux ;
  • Il contribue à la formation des tissus maternels au cours de la grossesse (action importante dans le processus de division cellulaire, dans la réparation et la production du matériel génétique) ;
  • Il réduit l’état de fatigue.

Pourquoi prendre de l’acide folique ?

Il est fortement conseillé de prendre de l’acide folique si vous avez pour projet de tomber enceinte. En effet, cet acide favorise le développement du fœtus et apporte à ce dernier tous les micronutriments nécessaires pour son développement optimal.

D’autre part, sachez que la carence en acide folique peut avoir des effets néfastes sur la santé du bébé. Cela peut notamment entraîner un retard dans la croissance de l’embryon, une augmentation importante des risques d’accouchement prématuré, ou dans certains cas extrême, une malformation sévère du système nerveux de l’enfant à naître.

Enfin, il faut rappeler que l’acide folique a des effets très bénéfiques sur la fertilité, tant chez la femme que chez l’homme. En effet, l’acide folique aide à améliorer la fertilité de manière naturelle. Mais les médecins le recommandent plus pour ses effets sur le développement du fœtus.

Quand commencer la prise d’acide folique ?

Il est important de commencer à prendre de l’acide folique avant d’être enceinte, au minimum 4 semaines avant la conception. Autrement, vous pouvez l’intégrer dans votre alimentation quotidienne d’autant plus qu’on peut trouver de l’acide folique dans de nombreux aliments tels que les légumes à feuilles (salades, épinards, cresson…), les abats (exception faite du foie qui contient trop de vitamine A), les légumes secs, le jaune d’œuf, certains fruits (pommes, oranges, kiwis…) et les fromages fermentés.

Vous pouvez également vous procurer de l’acide folique auprès d’une pharmacie, il ne nécessite pas en principe une ordonnance. Malgré tout, n’oubliez pas de demander conseil au pharmacien pour le dosage. Comme pour tout autre remède, en trop grande quantité, l’acide folique peut entraîner des effets secondaires : des crampes abdominales, des diarrhées, des troubles du sommeil, de l’irritabilité ou encore de la confusion.

Pour éviter les écarts, la méthode MyBuBelly vous propose un réel accompagnement en vous proposant un box avec tous les compléments nécessaires à votre grossesse, dont l’acide folique, trois mois avant d’être enceinte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.