Les vitamines aident-elle à tomber enceinte ?

Être en bonne santé est primordial quand on souhaite devenir maman. Mais les mauvaises habitudes de la vie urbaine, les problèmes d’alimentation, ou encore les perturbations endocriniennes peuvent avoir un effet négatif sur la fertilité. Pour y remédier, la prise de vitamines prénatales peut vous aider, puisqu’elles préparent le corps à la grossesse et favorisent l’accumulation de nutriments nécessaires au développement du bébé. Faisons le point sur les différentes vitamines qui existent pour tomber enceinte, et comment les consommer.

L’acide folique

Elle est indispensable, car c’est la vitamine la plus importante pour tomber enceinte. L’acide folique participe en effet à la production du matériel génétique (ADN) dans le sperme et l’ovule. Appelée aussi vitamine B9 ou folates, l’acide folique est donc bénéfique à la future maman, mais aussi au futur papa ! Cette vitamine B9 va aussi participer à la bonne santé du futur bébé, puisqu’elle aide au bon développement de ses systèmes immunitaire et nerveux. Elle limite ainsi, les risques de malformations de la moelle épinière et du cerveau.

On retrouve cette vitamine dans plusieurs aliments tels que le chou vert, les lentilles ou encore les haricots, mais elle peut également être prise sous forme de comprimés. Comme il est recommandé de commencer la prise d’acide folique au moins 3 mois avant la conception, MyBuBelly vous fait parvenir dès le début du programme, une box mensuelle contenant la dose quotidienne nécessaire pour vous aider à tomber enceinte.

La vitamine D

La vitamine D est également essentielle, aussi bien pour vous que pour le futur papa. En effet, elle favorise la formation des hormones sexuelles femelles et mâles.

Chez la future maman, elle stimule la progestérone et contribue à la production d’œstrogènes. Chez le futur papa, elle améliore la durée de vie des spermatozoïdes. De quoi augmenter considérablement vos chances de tomber enceinte ! Et ses effets positifs ne s’arrêtent pas là : pendant la grossesse la vitamine D diminue les risques d’accouchement prématuré. Ne la négligez pas, car une faible réserve de vitamine D peut parfois entraîner des complications comme le diabète gestationnel ou de l’hypertension.

Notre conseil pour que votre corps la produise naturellement : passez du temps dehors, exposée à la lumière du soleil ! 10 à 15 minutes par jour vous assurent une solide réserve de Vitamine D. Vous la retrouvez également dans les œufs ou les poissons gras.

La vitamine E

Autre vitamine essentielle : la vitamine E. Elle améliore la qualité du sperme et de l’environnement de la muqueuse cervicale qui sera alors plus favorable à la survie des spermatozoïdes. Elle contribue également à améliorer l’épaisseur du sang qui approvisionne l’utérus. C’est un puissant allié dans le processus de fertilisation.

Avant de tomber enceinte, vous pouvez en consommer entre 100 et 250 mg par jour, et pendant la grossesse, il ne faudra en prendre que 15 mg par jour.
Vous en trouverez dans les légumes verts, les avocats, les asperges, les amandes, les tomates, les huiles végétales brutes, les olives, les épinards et les noix.

La vitamine C

Grâce à ses effets antioxydants, la vitamine C est très importante pour les deux futurs parents. Chez les futures mamans, elle augmente le taux d’hormones. Et chez les futurs papas, elle contribue à améliorer le sperme et à empêcher la dégradation du matériel génétique contenu dans les spermatozoïdes.

Pour tomber enceinte, vous devrez être très vigilante dans sa consommation,  car dépasser les 1000 mg par jour peut entraîner l’effet inverse sur le corps, et plus précisément sur la fécondation de l’ovule.
Vous en trouverez dans des aliments comme les agrumes, les pommes de terre, les tomates, les brocolis et les choux.

La vitamine B6

Comme les chances de concevoir sont plus élevées lorsque vous ciblez votre ovulation, vous ne devez pas négliger la vitamine B6 ! Elle augmente la durée de la phase lutéale lors des cycles menstruels, phase où l’utérus est très réceptif à la fertilisation et à l’implantation de l’œuf et de l’embryon. Elle assure également la régularité des cycles, ce qui permet de mieux situer votre date d’ovulation.
Vous la trouverez notamment dans les bananes, le thon, les brocolis, les asperges, le chou, la dinde, le saumon, les épinards, la morue, le chou-fleur, l’ail et les choux de Bruxelles.

La vitamine B12

La vitamine B12 est également connue pour assurer l’équilibre et la qualité des hormones de reproduction. Elle peut aussi contribuer à éviter l’infertilité masculine et l’anovulation (absence d’ovulation). En effet, chez l’homme, elle maintient les spermatozoïdes fonctionnels et en grand nombre. Et chez la femme, elle permet d’épaissir la muqueuse utérine et favorise l’ovulation.
La vitamine B12 est aussi très importante après la grossesse. Elle va effectivement éviter des anomalies du développement chez le bébé, comme le retard mental ou l’autisme.
Vous la trouverez dans des aliments comme les huîtres, le boeuf, l’agneau, les fromages, les œufs, le poisson et les œufs de poissons, le crabe et le homard.

Les minéraux

Ils ont également leur importance : non seulement ils participent à votre bonne santé, mais ils vont aussi vous aider à choisir le sexe de votre futur bébé. Comme l’explique le nutritionniste Raphaël Gruman “ces compléments alimentaires vont permettre de booster le choix du Ph. En plus des recommandation diététiques, leur prise quotidienne va permettre de basifier ou acidifier le Ph.” Il explique que les  “doses de calcium et de magnésium vont aider à diminuer le pH pour augmenter ses chances de tomber enceinte d’une fille”. Quant au sodium et au potassium, il vont permettre de “basifier le pH et augmenter les chances d’avoir un petit garçon”.

 

Les autres nutriments pro-fécondité

D’autres nutriments ont une grande importance sur votre santé, et par extension, sur vos chances de conception. Aussi bien avant la grossesse que pendant, il est important d’avoir un bon apport en fer, par exemple. En effet, Le fer est essentiel à la production du sang.

Le zinc renferme, quant à lui, plus de 300 enzymes qui aident le corps à bien fonctionner. C’est aussi un élément important de l’ADN qui aide à la division cellulaire. Vous en trouverez dans le boeuf, l’agneau, la dinde, les yaourts, les crevettes et les petits pois.

Et enfin, les acides gras oméga-3 interviennent dans la régulation des hormones du corps. Non produits par l’organisme, vous les trouverez dans les lentilles, les haricots blancs, les épinards et dans de nombreux produits.

L’alimentation a donc une très grande influence sur la fertilité et peut réellement aider à tomber enceinte. Il est toutefois nécessaire de rester vigilant lorsqu’on suit un régime alimentaire pour tomber enceinte. MyBuBelly vous accompagne pour faire les bons choix alimentaires, pour vous aider à tomber enceinte, tout en vous permettant d’identifier les meilleurs moment pour concevoir, à partir de votre ovulation.