Comment augmenter sa fertilité avec des méthodes naturelles ?

15 % des couples connaissent des problèmes d’infertilité. Mais heureusement, il existe des solutions naturelles pour améliorer la fertilité et vous permettre de tomber enceinte plus rapidement. De simples changements dans l’alimentation et une bonne hygiène de vie pourront ainsi booster votre fertilité de 69 %. Voyons tout ceci plus en détails.

Un petit-déjeuner plus copieux et des aliments riches en anti-oxydants

Ce n’est pas un secret, l’alimentation joue un rôle primordial sur votre santé et votre organisme. Et par extension, cela peut avoir une réelle influence sur votre fertilité. Plusieurs études ont prouvé que prendre un petit-déjeuner plus copieux améliore les effets du syndrome de Stein-Leventhal sur les hormones, une cause bien connue de la stérilité. Si vous souhaitez tomber enceinte rapidement, il est donc très important de bien vous alimenter, de manière équilibrée et sans privation. Concernant les anti-oxydants, comme le zinc et l’acide folique, ils aident à augmenter la fertilité chez les hommes et les femmes. Ils désactivent en effet les radicaux libres, responsables de la dégradation des ovules et des spermatozoïdes, et augmentent de 23 % les chances de réussir la conception. De la même manière, les minéraux comme le calcium et le potassium peuvent orienter le sexe de votre futur bébé. Leur consommation influe sur le pH vaginal et va faciliter ou compliquer le passage des spermatozoïdes, en fonction du chromosome qu’ils portent. À partir de ce constat, MyBuBelly a élaboré une méthode basée sur l’alimentation, avec le soutien de nutritionnistes et gynécologues pour vous permettre d’augmenter votre fertilité, mais aussi de choisir le sexe de votre futur bébé naturellement.

 

Une réduction des glucides, surtout s’ils sont raffinés

Dans vos habitudes alimentaires, il est important de surveiller également la consommation de glucides, dont certains peuvent être très mauvais. Pour augmenter votre fertilité, il faut donc prendre également en compte le type de glucides que vous consommez. Il faut savoir que les glucides raffinés sont très vite absorbés par l’organisme, ce qui provoque des pics du taux de sucre sanguin et par conséquent du niveau d’insuline, responsable à un niveau élevé d’infertilité et de stérilité. Mais, plus important encore, les glucides raffinés présentent un index glycémique élevé, qui augmente le risque de stérilité ovulatoire et empêchent donc de tomber enceinte. Surveillez donc les glucides que vous ingérez pour être certaines d’avoir toutes les chances de votre côté.

 

Plus de fibres et aucun acide gras trans

Manger de bonnes graisses (oméga-3 notamment) est très important pour augmenter sa fertilité naturellement, mais il faut absolument éviter les acides gras trans qui ont un effet néfaste sur la sensibilité à l’insuline et sur la fertilité. Ils se trouvent dans les huiles végétales hydrogénées, la margarine, les produits industriels traités, les aliments frits et les pâtisseries. Sachez que l’huile d’olive vierge est excellente pour la fertilité, car c’est une matière grasse saine que vous pouvez utiliser aussi bien en cuisson qu’en assaisonnement.
Concernant les fibres, elles permettent au corps de se débarrasser du surplus d’hormones et de maintenir un taux de sucre correct dans le sang. Vous les trouverez dans les céréales complètes, les légumes, les fruits et les haricots. Attention tout de même de ne pas en consommer en excès pour ne pas dérégler votre cycle ovulatoire.

De bonnes sources de protéines et de bons laitages

Il est recommandé de limiter votre consommation de protéines animales à celle contenues dans les poissons gras comme le saumon et la truite, très riches en oméga 3 pour diminuer le risque d’infertilité.
Il est préconisé aussi de choisir des laitages non allégés en matière grasse et non écrémés, et il faut en manger au moins deux fois par jour, en plus du lait, en particulier pour augmenter vos chances d’avoir une petite fille. De la même manière, boire un grand verre de lait entier est idéalement reconnu pour vous rendre plus fertile et améliorer vos chances de tomber enceinte d’une fille. Suivre les conseils alimentaires de la méthode MyBuBelly de réaliser votre rêve d’avoir une petite fille ou un petit garçon, de manière saine et d’augmenter votre fertilité.

 

Plus d’activité physique et des suppléments en vitamines

L’exercice physique a toujours été bon pour la santé et l’est également pour améliorer sa fertilité, à condition qu’il soit pratiqué avec modération. Faire trop de sport pourrait en effet nuire à votre système reproductif.
Parallèlement au sport, il est recommandé d’éviter la prise de suppléments alimentaires multivitaminés destinés aux sportifs. On préconisera plutôt, la prise de différents compléments alimentaires spécialement destiné à la grossesse, comme les vitamines prénatales, qui contiennent notamment de l’acide folique. Ces dernières offrent de nombreux bienfaits avant, et même pendant la grossesse.

Plus de détente et moins de caféine

Un des principaux ennemis de la fertilité est le stress ! Et de nombreuses de femmes désireuses de tomber enceinte en sont victimes, et peine à y parvenir. Si votre niveau de stress augmente, vous diminuez vraiment vos chances de tomber enceinte, car il entraîne de nombreux changements hormonaux néfastes à la fertilité. Le stress du travail et le trop d’heures, le manque de temps pour décompresser, l’anxiété et la dépression sont des problèmes courants chez 30 % des femmes qui ont des difficultés à concevoir. Si vous êtes dans l’un de ces cas, il est essentiel de vous faire aider et soutenir pour augmenter vos chances de concevoir un enfant.
De plus, attention de ne pas consommer trop de caféine (le stress peut parfois y entraîner) car plus de 500 mg par jour provoquent des problèmes de fertilité et des risques de fausses-couches plus élevés.

 

Plus de fer et un poids contrôlé

Il est excellent de prendre un supplément alimentaire en fer pour diminuer le risque de stérilité ovulatoire. Sachez que le fer non-hème (provenant des aliments végétaux) se révèle excellent, mais il doit être consommé avec des boissons ou des aliments riches en vitamine C pour être correctement absorbé par l’organisme.
De plus, il est important de conserver un poids sain, car être en surpoids ou en sous-poids n’est pas bon pour la fertilité. Ce phénomène s’explique par le fait que la quantité de graisses en réserve dans le corps affecte beaucoup le cycle menstruel.

Moins d’alcool et aucun produit à base de soja non fermenté

L’alcool, tout comme le tabac, a un impact très négatif sur la fertilité, aussi bien chez l’homme que chez la femme. Il est donc primordial d’en limiter votre consommation ou encore mieux, de ne pas en boire du tout.
D’autres éléments bloquant les niveaux d’hormones, et donc l’ovulation, sont les phytoestrogènes qui se trouvent dans le soja non fermenté. Il a même été constaté que ces derniers engendrent une mauvaise qualité de sperme. Le soja fermenté, au contraire, n’a pas ces particularités et est considéré sans danger ; il peut donc être consommé sans souci. Évitez donc tout ce qui est composé de soja non fermenté durant votre grossesse ou si vous tentez de concevoir un bébé.

En conclusion, on voit bien que l’alimentation est très importante pour tomber enceinte, et qu’un faux pas peut réellement diminuer vos chances d’y parvenir. Il est donc essentiel d’adopter les bons réflexes pour bien préparer son corps à la grossesse. Pour plus de facilité, vous pouvez choisir de suivre un programme vous guidant vers les bons choix pour manger sainement et mener une hygiène de vie adapté à votre rêve de conception. Ces petites habitudes ne sont pas très difficiles à suivre, ne vous découragez donc pas !