mybubelly agence de conception avoir un bébé tomber enceinte rapidement fertilité masculine fertilité du couple spermatozoïdes concentration du sperme qualité du sperme hormones perturbateurs endocriniens

Fertilité masculine : comment favoriser la fertilité de votre compagnon ?

Quand on pense à la conception d’un enfant, l’image de la femme nous vient automatiquement en tête. Et pourtant, pour avoir un bébé, il faut être deux. Il est donc important de se pencher également sur la fertilité masculine et de la booster. Cette notion est encore trop peu abordée de nos jours. Mais, elle a toute son importance.

Voir aussi : quand prend de l’acide folique pour tomber enceinte ?

 

Nos astuces pour augmenter la fertilité masculine

Quand un couple veut avoir un enfant, la femme change presque toutes ses habitudes quotidiennes à commencer par la nourriture, la pratique du sport, le sommeil ou encore la gestion du stress. L’homme se doit également d’avoir cette attitude pour augmenter vos chances d’avoir un enfant rapidement.

L’importance de la nourriture

La nourriture est un essentiel dans la fertilité féminine mais également dans la fertilité masculine. Privilégiez les vitamines, les minéraux ainsi que les oligo-éléments.

Les antioxydants boostent les spermatozoïdes et facilitent leur trajet jusqu’aux ovaires. Ils sont plus vifs. Les fruits et légumes de saison sont une excellente alternative si vous manquez d’inspirations. Ce sont des produits frais, remplis de bonnes vitamines.

On vous recommande la consommation de la tomate. Elle contient du lycopène et favorise la formation de spermatozoïdes.

Les oméga 3 sont également une excellente option dans la nourriture de votre conjoint. On en retrouve beaucoup dans le poisson qui permet la bonne formation du spermatozoïde afin qu’il libère les enzymes.

Enfin, pour éviter tous les perturbateurs endocriniens et les pesticides, privilégiez une alimentation bio. Il y a, dans tous les supermarchés, des sections bio afin de garantir la qualité des produits ingérés.

Voir aussi : les perturbateurs endocriniens, un risque pour votre fertilité


La pratique d’une activité sportive

Des études ont démontré que les hommes ayant une activité physique régulière ont une concentration de sperme plus importante que les autres.
Il est donc essentiel que votre conjoint trouve une activité sportive et qu’il la pratique régulièrement.

Évitez tout de même le vélo où il y a une compression avec la selle. Par ailleurs, la création de chaleur au niveau des parties intimes ne favorise pas la fertilité masculine.

 

Les changements quotidiens

Au-delà des changements dans l’assiette et d’une pratique sportive régulière, des modifications doivent être apportées dans le quotidien de votre partenaire.

Tout d’abord, il faut qu’il devienne un grand amateur de froid. En effet, les basses températures sont les meilleures amies des testicules. Les spermatozoïdes n’aiment pas la chaleur qui altère la qualité du sperme. Il est essentiel de veiller à ne pas faire de bains bouillants, de porter des jeans slim ou de se rendre dans des saunas afin de ne pas impacter vos chances d’avoir un enfant et de tomber enceinte rapidement.

De plus, évitez l’exposition aux ondes. Le téléphone dans la poche avant du jean et l’ordinateur sur les cuisses sont deux habitudes à proscrire. Les ondes présentes dans les appareils ont un fort impact sur les hormones.

Par ailleurs, il faut bannir la présence du stress au sein de votre foyer. Cet état d’esprit a un impact sur la production de spermatozoïdes. Ce n’est plus un mythe, le stress a des effets négatifs sur la fertilité. Si vous avez des envies de bébé, il est important de laisser les problèmes de côté pour garantir la qualité du sperme. Pour remédier à cela, penchez-vous sur des activités comme le yoga, la méditation ou le jardinage. Elles permettent de se détendre.

Enfin, il est primordial d’arrêter la cigarette et de baisser la consommation d’alcool. Il a été constaté que la concentration du sperme chez les fumeurs est moins bonne puisqu’il contient moins de spermatozoïdes. Au-delà de la quantité, la qualité est également touchée puisqu’ils sont moins rapides. Concernant l’alcool, si la consommation est trop importante, la fertilité masculine va baisser. Certains professionnels recommandent au maximum 5 verres par semaine.