Peut-être est-ce en raison du mystère qui l’entoure mais on constate au quotidien qu’il existe de nombreux mythes sur la conception. Parmi eux, il y en a un en particulier qui est tenace dans la pensée commune : faire pipi après un rapport empêcherait de tomber enceinte. Est-ce-vrai ? Existe-t-il un lien entre le fait d’uriner après le sexe et les probabilités de conception ? Si l’on en croit la logique et les scientifiques, la réponse à ces deux interrogations est non. En fait, uriner après un rapport est même recommandé.

Envie de bébé : peut-on faire pipi après l’amour ?

Le fait d’uriner après l’acte sexuel nuit-il aux chances d’avoir un bébé ? Une question que se posent beaucoup de femmes. La réponse est non. Pour comprendre le pourquoi, un petit rappel s’impose. Comme vous le savez, le sperme contient en moyenne 100 millions de spermatozoïdes par millilitre. Lors du rapport, une fois que l’homme éjacule dans le vagin, 60 % des spermatozoïdes contenus dans son sperme vont directement se déplacer vers l’utérus. Le reste sera évacué avec les substances non séminales. 

Au moment où vous urinerez, les 60 % précités ne risquent pas de sortir puisque votre glaire est là pour les retenir et les aider à se déplacer plus facilement vers votre col. De plus, sachez qu’il est recommandé d’uriner après un rapport. Et pour cause, au cours d’un rapport, des bactéries ont tendance à s’accumuler dans l’urètre. Si vous n’urinez pas, elles peuvent remonter vers la vessie et entraîner par la suite des infections urinaires. Il n’est pas obligatoire de faire pipi dans l’instant qui suit le rapport, le faire au cours des 45 minutes qui suivent suffit amplement.

Toilette intime pour avoir un bébé

Le vagin est sans aucun doute la zone la plus sensible du corps d’une femme. Que vous cherchiez à avoir un bébé ou non, des règles d’hygiène strictes doivent toujours être observées afin d’éviter des pathologies indésirables. Outre la question de la douche après le rapport sexuel quand on veut un bébé, la toilette intime doit préserver la flore vaginale et le film hydrolipidique qui recouvre la muqueuse. Pour ce faire, voici les bons gestes de la toilette vaignale et les mauvais à éviter :

  • Pas besoin de plus d’une toilette par jour, sauf si vous avez beaucoup sué au cours de la journée ;
  • N’utilisez pas de gant durant votre toilette, c’est un véritable nid à microbes ;
  • Abstenez-vous de laver l’intérieur de votre vagin (douche vaginale interne) parce que cela peut détruire la flore vaginale. Malgré tout, n’oubliez pas de nettoyer les plis entre les lèvres et la zone sous le capuchon du clitoris ;
  • En ce qui concerne les produits à utiliser, comme les lubrifiants et gels intimes préférez ceux doux et tous les produits ne contenant pas de perturbateurs endocriniens ;
  • Après un rapport, en plus d’uriner, faites toujours une petite toilette de la vulve afin de prévenir des infections. Pas de produit, de l’eau suffit ;
  • Durant vos menstruations, changez régulièrement votre tampon ou vos serviettes. Au cours de cette période, la flore vaginale est très sensible.