La complexité d’avoir un enfant avec des ovaires polykystiques

Tomber enceinte peut devenir une réelle bataille quand nous n’avons pas les résultats escomptés. Après de nombreuses tentatives, il est possible que vous soyez atteintes des ovaires polykystiques, aussi appelé SOPK. Ce phénomène est considéré comme étant la première cause des difficultés pour avoir un bébé. Entre 5% et 10% des femmes sont touchées. On ne peut pas parler de maladie. Le terme le plus approprié est un dérèglement des ovaires par un excès d’androgènes.
Pour que ce soit plus simple pour vous, il s’agit de la création de kystes au sein des ovaires. Ils réduisent l’ovulation chez la femme qui peut ainsi présenter des difficultés pour tomber enceinte.

Voir aussi : Augmenter votre fertilité avec la naturopathie

Quels sont les symptômes des ovaires polykystiques ?

Ce dérèglement est très souvent identifié lorsqu’une femme désire tomber enceinte. En effet, ce n’est pas un phénomène que l’on peut voir à l’oeil nu. Il est donc difficile de savoir que l’on a des kystes au niveau des ovaires.
Cependant, quelques symptômes peuvent vous mettre la puce à l’oreille :
• Avoir des cycles de règles irrégulières
• Des hémorragies pendant la menstruation
Acné sévère et création de kystes sous la peau
• Une forte pilosité
• Augmentation du taux de sucre dans le sang
• Troubles alimentaires et problèmes à gérer votre poids (obésité ou perte)
• Si, lors d’un contrôle chez votre gynécologue, la présence de kystes dans vos ovaires est constatée, il est possible que vous ayez des ovaires polykystiques.

Comment le SOPK est-il diagnostiqué ?

Pour savoir si vous avez le syndrome des ovaires polykystiques, il est possible de procéder à différents tests.
L’un d’entre eux est l’échographie des ovaires. Il est possible de le faire directement auprès devotre gynécologue ou de vous rendre dans une clinique. Grâce à cet examen, le médecin peut détecter la présence ou non de kystes dans les ovaires et leurs tailles. Cependant, ce n’est pas un examen complet. Il ne vous dira pas si ces kystes sont dus à un syndrome SOPK ou non.
De plus, il est possible d’analyser vos cycles menstruels. En effet, les ovaires polykystiques déclenchent des irrégularités ainsi que des douleurs. Avec une analyse approfondie de votre cycle, il est possible de déterminer ce syndrome.
Une des manières d’être sûr, en complément de ces examens, est de faire une prise de sang qui vous donnera d’avantages d’informations concernant votre état. Il peut s’analyser avec différents indicateurs. Mais l’une d’entre eux est, bien entendu, l’analyse de votre taux de sucre puisque nous l’avons vu : les kystes ont un impact sur le sucre de votre corps.
Enfin, il est primordial d’être suivi par votre gynécologue, professionnel qui sera apte à vous aider et à vous guider.

 Quels sont les traitements pour améliorer votre fertilité ?

Ces kystes ayant un impact sur vos ovaires, la fertilité est donc réduite. Cependant, il n’est pas impossible de tomber enceinte avec le syndrome SOPK. Des traitements sont mis à votre disposition pour vous aider à fonder une famille.
Il est important de bien analyser vos symptômes. En fonction de ce que vous ressentez et de ce que vous avez, votre traitement pourra être adapté. En effet, chaque symptôme a sa solution. Il est évident qu’une femme avec des hémorragies n’aura pas le même traitement qu’une femme ayant une acné sévère. C’est pourquoi, il est primordial dans cette phase de traitement d’écouter votre corps et d’analyser vos douleurs. Ce travail peut sembler difficile, mais il permettra à votre traitement d’être efficace rapidement.

Par ailleurs, face à ce syndrome, il est possible que votre gynécologue vous prescrive la pilule contraceptive qui aide et soulage les ovaires. Cependant, dans une optique d’avoir un enfant, ce n’est pas forcément la meilleure approche. Il est donc essentiel que vous puissiez parler, échanger de vos envies et savoir ce que vous souhaitez.

Pour stimuler vos hormones affaiblies par les kystes, le citrate de clomifène est très souvent recommandé. Il permet d’augmenter votre fertilité et ainsi vous aider dans votre envie de fonder une famille.
Enfin, vous avez la possibilité d’avoir recours à une opération chirurgicale appelée le drilling ovarien ou l’insémination. Ces interventions peuvent être menées dans un hôpital ou dans une clinique. Cependant, elles ne garantissent pas le succès.