MYBUBELLY c’est une synergie de talents qui ont fusionné leur savoir-faire et leurs expériences pour que votre méthode soit efficace, simple, facile,
accessible à toutes, savoureuse et  surtout personnalisée.

CE QUI REND LA MÉTHODE MYBUBELLY AUSSI EFFICACE, C’EST LE COACHING

UN COACHING PERSONNALISE DONNE PAR EVE, la guide virtuelle de MyBuBelly, dans lequel l’abonnée a la possibilité de lui poser autant de questions qu’elle le souhaite.

 

Afin de répondre à ses besoins, à ses doutes, à ses envies ou tout simplement à des cas pratiques du quotidien comme trouver des solutions à une
intolérance alimentaire, prendre des conseils avant une sortie, un voyage, ou encore déchiffrer un test d’ovulation.

Et lorsque c’est le bon moment, Eve donne ses recommandations pour les dates de conception, en fonction du cycle de chacune.

CE COACHING A ÉTÉ ÉLABORE AVEC DE NOMBREUX EXPERTS DANS TOUS LES DOMAINES

Cela se traduit par la présence dans l’appli de nombreuses fiches conseils complètes et pédagogiques sur chaque point de la méthode :

Raphaël GRUMAN, nutritionniste.

Raphaël GRUMAN est spécialisé dans les régimes personnalisés. Mais aussi dans la diététique pour les femmes enceintes, pour les bébés, pour les enfants et les adolescents. Raphaël GRUMAN est également auteur d’une dizaine de livres en nutrition et l’invité régulier de plusieurs médias.

Raphaël a élaboré le programme diététique en collaboration avec Gwen RASSEMUSSE. Dans son espace au sein de l’appli, il encadre la méthode en donnant ses recommandations sur de nombreuses questions que l’on peut rencontrer. Il a pris soin à ce que les menus types et les recettes soient parfaitement équilibrés.

 

« Le programme diététique dure au minimum 3 mois.
Avant ce délai, on ne va pas avoir une augmentation, une diminution ou une stabilisation du pH suffisante pour vraiment augmenter ses chances ».

Gwen RASSEMUSSE de l’agence S’cuiz in, l’experte culinaire.

S’Cuiz in est une agence de création culinaire parisienne qui transforme le beau en bon. Et réciproquement.
Gwen RASSEMUSSE a pour rôle de faciliter et de renforcer le programme diététique.
Ses fiches conseils donnent des astuces pour l’abonnée puisse adapter la méthode à son quotidien, à ses contraintes, à ses goûts, à ses envies… (par exemple une intolérance alimentaire, une envie de grignotage ou se faire plaisir avec un aliment en particulier…) « Il y a toujours une solution pour pouvoir adapter la méthode à chacune d’entre nous.

Il faut imaginer ce régime comme une balance entre consommation d’ingrédients favorables et interdits. Si vous faites un écart, ce n’est pas trop grave. Il faudra compenser par plusieurs aliments autorisés ».

Docteur Véronique BIED DAMON, gynécologue

Le docteur Véronique BIED DAMON est médecin gynécologue spécialisée en médecine de la Reproduction depuis 1994. Elle pratique toutes les techniques d’assistance médicale à la procréation (AMP) dans la prise en charge du couple infertile.

Elle s’intéresse particulièrement à l’impact des facteurs psychologiques et environnementaux (polluants) sur la fertilité.

Elle travaille depuis 4 ans en binôme « gynéco-psy » avec Valérie Grumelin, psychologue. Elles ont mis au point une méthode (ORIUS ou rebirth intra utérin en EMDR) qui permet de libérer la femme de ses conditionnements et empreintes psychiques négatives sur sa fertilité afin de favoriser l’accueil d’une grossesse

Spécialiste de la médecine de la reproduction, Véronique BIED DAMON a élaboré pour la méthode MyBuBelly des fiches conseils sur la fertilité, l’ovulation, la glaire, le cycle, la fertilité de Monsieur… Parce qu’il est important de bien connaitre le fonctionnement de son corps.

« Je constate souvent lors des consultations que lorsqu’une patiente a vraiment un désir profond d’avoir une fille ou un garçon, elle va sur Internet, elle cherche partout des recettes un petit peu miracles, elle fait son petit cocktail toute seule et souvent ce n’est pas très efficace, voire dangereux. L’intérêt de la méthode MyBubelly, c’est qu’elle combine les deux seules notions reposant sur une logique scientifique : le régime alimentaire (pH) et le « timing » par rapport à l’ovulation. Et surtout, la patiente est coachée, elle ne se retrouve pas toute seule dans cette démarche. Elle est accompagnée et du coup, elle est moins stressée.

L’avantage, c’est qu’elle est guidée, et donc elle évite de faire des erreurs lorsqu’elle est toute seule à piocher des informations à droite et à gauche ».

Valérie GRUMELIN, psychologue.

Psychologue psychothérapeute à Paris, Valérie GRUMELIN travaille sur le lien qui unit le corps et l’esprit. Notamment l’influence de l’esprit dans l’infertilité.

En binôme avec le Docteur BIED DAMON, elle permet à ses patientes qui ont échoué à plusieurs reprises dans leur tentative de grossesse de débloquer leur psychisme et de se libérer l’esprit. Valérie GRUMELIN partage ses conseils et sa technique de déblocage sur son site «Le Guide de l’Infertilité*».

L’aspect psychologique a toute sa place en période de préconception. Et Valérie GRUMELIN est une spécialiste des questions sur la fertilité. Elle a préparé pour la méthode des fiches conseils autour de la question du blocage psychologique, sur le fait de déculpabiliser de vouloir choisir le sexe de son bébé…

Et la psychologue se tient même à disposition des abonnées qui souhaiteraient se faire suivre si besoin après la méthode.

 

« Parfois, le désir de grossesse est là mais les blocages émotionnels et psychologiques créent ce que l’on appelle une infertilité inexpliquée. Ces blocages émotionnels peuvent avoir plusieurs causes : Un traumatisme lié à sa propre naissance ou enfance, une phobie (ou un choc), la peur de ne pas y arriver (à cause de l’âge, de la pression familiale, des soucis du quotidien …).

Souvent il s’agit juste d’une résistance de l’inconscient qui empêche de concevoir son bébé.

L’importance du coaching
Un coaching est important. C’est un guide, un conseil au quotidien, une écoute et une oreille attentive. Bien utiliser un coaching permet de trouver la force extérieure qui va vous donner l’apaisement intérieur et le déblocage émotionnel pour concevoir votre bébé ».

Docteur Sylvain MIMOUN, gynécologue, andrologue et sexologue.

Formé à différentes techniques de coaching, Sylvain MIMOUN exerce depuis 25 ans et a écrit de nombreux livres.
Sylvain MIMOUN apporte ses précieux conseils dans cette méthode, avec notamment une règle de base : concevoir un bébé reste avant tout un plaisir. Il défait également toutes les idées reçues que l’on peut lire sur la sexualité et la fertilité.

 

« Aucune position sexuelle ne favorise la conception d’une fille ou d’un garçon.
Par contre, il est évident que le suivi du cycle joue un rôle important. De par la différence entre les spermatozoïdes X et Y. Les premiers étant plus résistants et les seconds étant plus rapides, il suffit de bien cibler les dates de rapports par rapport à l’ovulation pour mettre toutes ses chances de son coté pour choisir le sexe de son bébé ».

Isabelle LUQUET, naturopathe.

Isabelle LUQUET permet d’aborder dans ce coaching les sujets du bien-être et de l’hygiène de vie, très utiles pour concevoir un bébé.

« Qui n’a jamais rêvé d’influencer la nature pour choisir le sexe de son bébé ?

Ce qui m’importe en tant que naturopathe, c’est de prendre en compte le fait que nous sommes tous différents les uns des autres et que par conséquent, nos besoins ne sont pas les mêmes, ni nos réactions. Il faut donc être dans une démarche qui respecte impérativement l’individu, son cycle et sa santé et éviter de sombrer dans le systématisme, en vue d’une uniformisation.

Personnellement, ayant été élevée dans une famille où les femmes avaient une place importante dans mon quotidien, j’ai souvent entendu parler de régimes ou de recettes de grand-mères qui se transmettaient de génération en génération afin de mettre le plus de chances possibles pour avoir une petite fille ou un petit garçon ».

Docteur Joëlle TUBIANA, endocrinologue spécialisée en nutrition

Joëlle TUBIANA est une spécialiste des liens que l’on trouve entre l’alimentation et la fertilité. Elle a élaboré toute une liste de conseils afin de booster sa fertilité par l’alimentation.

« La méthode Mybubelly permet d’agir sans se sentir jugée. La femme vient avec une question, le choix du sexe de son bébé, et repart avec une meilleure santé, un corps qui va mieux et qu’elle comprend mieux. Donc c’est forcément bien.

La réponse à la question de la fertilité n’est pas toujours médicale, ou complexe.

Il suffit de s’occuper de soi, bien manger, suivre son cycle, mieux se connaitre et suivre les recommandations basiques qui sont pourtant si importantes (ne pas fumer, faire du sport…).

Mybubelly, c’est se dire que les chose dépendent de soi et que les mécanismes que l’on pensait complexes ne le sont pas forcément finalement »

Docteur Alain AKNIN, gynécologue.

Le docteur Alain Joël AKNIN est Gynécologue Accoucheur et Ancien Attaché-Assistant des Hôpitaux de Paris. Il est aussi ancien fondateur et dirigeant de la Clinique du Bien Naître dont l’activité a été transférée à la Clinique Ste Thérèse

« En médecine, pour que ça marche il faut faire simple. Et le plus naturel possible. C’est ce qui m’a plus par exemple dans la méthode Mybubelly. Simplicité et naturel.

Ce qui m’embête encore un peu, c’est le jugement que certain(e)s font sur le fait d’avoir le désir de choisir le sexe de son bébé. Il ne faut surtout pas que les futurs parents qui font ce choix culpabilisent, car ce désir est complètement naturel. Quand on a eu cinq filles d’affilée, ou cinq garçons d’affilée, ou pour plein d’autres raisons encore, c’est une vraie souffrance ».

Docteur Richard SION, pédiatre.

Le docteur Richard SION est installé dans l’est de Paris depuis plus de 40 ans.

Il est Président fondateur du Forum Francophone Internationale des Professions de Santé (FFIPS). Ainsi que Président fondateur de l’association « Les Amis d’Alyn France » en aide aux enfants myopathes et handicapés moteur.

« Le coaching en cela est fondamental et c’est la caractéristique de Mybubelly. Pour la première fois, avant la conception, les femmes sont suivies, soutenues et accompagnées.  C’est l’une des qualités majeures du projet.

Une maman a besoin comme tout le monde d’être accompagnée et d’être soutenue. On a donc cette femme qui va suivre ces techniques, conçus pour tous les profils. En sachant qu’à la moindre difficulté elle va pouvoir joindre des gens qui vont l’accompagner, rectifier le tir s’il le faut et la rassurer. Cette méthode ne comporte aucun risque pour la santé, ni de la maman ni bien sûr du futur bébé. Bien au contraire, c’est bon pour la santé.
Je crois que c’est une méthode naturelle qui est fondamentale ».

Docteur JJB, gynécologue.

Le docteur JJB exerce une activité libérale depuis de nombreuses années puisqu’il a ouvert son cabinet en 1978. Il fut pendant longtemps gynécologue obstétricien polyvalent, avant d’être aujourd’hui reconnu par tous comme une référence dans la médecine de la reproduction.
Il a tenu à nous apporter la richesse de son expérience pour nous parler de fertilité et nous apporter ses conseils.

 

« Pourquoi ne pas essayer d’aider avec les moyens qui sont à notre disposition une femme à avoir un enfant d’un sexe donné si cette frustration engendre une souffrance ? Il faut aider et dire à ces femmes si finalement elles n’ont pas le résultat qu’elles escomptaient qu’au moins elles se seront battues. Elles auront essayé et au moins plus tard elles n’auront pas de regret ou de remords ».

Docteur Emmanuelle Barrali-Golstenne,
Radiologue spécialisée en imagerie pédiatrique et fœtale
(Centre d’échographie mère-enfant à Paris).

Radiologue, spécialisée en imagerie pédiatrique et fœtale, en charge des échographies de grossesse et des échographies pédiatriques.
Ancienne Interne de Spécialité en Radiodiagnostic et Imagerie Médicale.

Ancien Chef de Clinique Assistant des Hôpitaux de Paris (service de Radio pédiatrie Hôpital Necker Enfants Malades Paris). Ancien Praticien dans le service d’imagerie de l’Hôpital Franco-britannique à Levallois-Perret. Emmanuelle a collaboré dans de nombreuses publications en radio-pédiatrie et diagnostic prénatal.

« Dans un contexte familial d’un couple qui a déjà eu 3 filles ou 3 garçons, je comprends parfaitement qu’il souhaite avoir le sexe opposé pour équilibrer la famille. Même pour l’enfant à venir ce sera mieux, il sera plus heureux.

Et j’apprécie l’aspect coaching de la méthode Mybubelly. II est important de bien accompagner ses patientes, de bien les conseiller, les suivre.

Elles sont le plus souvent complètement dans l’ignorance. Je veux être enceinte, je fais quoi alors ? Je dois manger quoi ? Comment comprendre mon corps ? Il y a de plus en plus de femmes qui ont du mal à avoir des enfants.

Entourer ce désir de grossesse c’est très bien aujourd’hui, par l’alimentation notamment.
Dans le but de démarrer sa grossesse en bonne santé ».

Docteur Alain STAGEL, anesthésiste réanimateur.

« Avec MYBUBELLY, vous avez choisi garçon ou fille, vous êtes une femme active et motivée, et comme vous ne vous laissez pas porter par le hasard et la fatalité, il est fort probable que vous allez préparer votre accouchement dans ses moindres détails.

 

La sécurité de l’accouchement est fondamentale pour le bébé et sa maman, tout l’acte de mettre au monde doit s’articuler autour de cette nécessité absolue ».

LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES ONT ETE CREES SPECIALEMENT POUR DONNER DE L’EFFICACITE A LA METHODE MYBUBELLY ET AU PROGRAMME DIETETIQUE.

Ces compléments alimentaires sont fabriqués dans un laboratoire du sud de la France au sein d’une équipe de scientifiques, de qualiticiens et d’opérateurs techniques de grande expérience.

Ce laboratoire est d’ailleurs certifié ISO 22 000 / 2005, gage de sécurité alimentaire des produits fabriqués.
De plus, ils ont été validés par le nutritionniste Raphaël GRUMAN.

Concernant les compléments alimentaires, leur dosage ainsi que l’association de leurs ingrédients naturels (d’origine végétale, sans lactose, sans gluten, cacher et halal) en font des éléments indispensables à la réussite de la méthode.

POUR CELLES QUI SOUHAITENT AVOIR
UNE PETITE PRINCESSE

Il s’agit de :
– Calcium
– Magnésium et vitamine B6
– Acide folique et vitamine D3

Les supplémentations en calcium et en
magnésium sont associées pour favoriser
l’environnement du pH de l’environnement vaginal qui devient plus acide.

La forme citrate des nutriments améliore
l’absorption des actifs.

Cela influence la fécondation par un spermatozoïde porteur du chromosome X.
Cette association de nutriments peut conduire à la naissance d’une fille.

Le petit clin d’œil des compléments
alimentaires pour avoir une fille :
ils ont un goût de fraise !

POUR CELLES QUI SOUHAITENT AVOIR UN PETIT PRINCE

Il s’agit de :
– Potassium
– Sodium
– Acide folique et vitamine D3

Lorsqu’il y a un apport important de sodium et de potassium dans l’alimentation de la mère, l’ovocyte a tendance à attirer le spermatozoïde porteur du chromosome Y grâce
à un environnement plus basique.

Et donc peut conduire à la naissance d’un garçon.

Vous l’avez remarqué, que ce soit pour avoir une fille ou pour avoir un garçon, il est bien de prendre
de l’acide folique.

L’ acide folique c’est quoi ? C’est de la vitamine B9 prescrite régulièrement par les médecins dès le désir de grossesse. Elle réduit
également le risque d’anomalies
embryonnaires de fermeture du Tube Neural.

La vitamine B9 est associée à de la vitamine D3, dont la grande majorité des gens manque et qui joue un rôle important en début de grossesse. La vitamine D3 fixe notamment le calcium sur les os.

A noter que l’acide folique de la
méthode MYBUBELLY est fabriquée par la
société QUATREFOLIC.

Cet acide folique dispose d’une forme spécifique de B9 qui est très efficace, avec une biodisponibilité élevée, une sécurité intégrée, une stabilité prolongée et une flexibilité de formulation.

En plus, elle convient à la consommation végétarienne (pas de source animale).