Fausse couche  : tous les éléments à savoir

Quand on souhaite fonder une famille, la volonté de tomber enceinte peut être source d’angoisse. En effet, la fausse couche fait peur à de nombreuses femmes. Face à cette situation, des idées reçues et rumeurs ont été créées.

Pour appréhender une grossesse en toute sérénité, il est important de connaitre tous les aspects des fausses couches.

Voir aussi : horloge biologique, quel est le meilleur âge pour avoir un bébé et tomber enceinte ?

Tous les éléments à savoir concernant une fausse couche

Qu’est-ce qu’une fausse couche ? Dans le but de ne pas créer de confusion, les fausses couches sont des arrêts spontanés de grossesse au cours des 5 premiers mois.

Cette situation se caractérise avec différents signes :

  • Saignements
  • Pertes vaginales
  • Crampes
  • Douleurs abdominales
  • Gêne dans le bas du dos
  • Des étourdissements

Il existe différents types de fausses couches. La plus connue est la fausse couche précoce. Celle-ci survient avant 14 semaines de grossesse. C’est pour cette raison que les couples attendent généralement ce seuil pour l’annoncer à leurs proches.

 Fausses couches ne sont pas aussi fréquentes qu’on le pense

Si vous lisez sur ce sujet, de nombreux médias et journaux présentent les fausses couches comme un évènement fréquent. À entendre leur discours, c’est un passage inévitable pour toutes les femmes souhaitant avoir un enfant.

Or, elles n’arrivent pas autant qu’ils peuvent le dire. Si vous souhaitez tomber enceinte, n’ayez crainte. 15% à 20% des femmes sont victimes de fausses couches.

Afin de comprendre ce phénomène, une clinique australienne a procédé à une étude.

Celle-ci a été menée sur 697 femmes enceintes. Les résultats présentés sont différents de ceux affichés sur les sites internet. Selon leurs chiffres :

  • 4,2% des grossesses ont abouti à une fausse couche à 7 semaines
  • 1,5% pour les grossesses à partir de 8 semaines
  • 0,5% des grossesses à 9 semaines

De plus, l’un des symptômes d’une fausse couche est les saignements. Des docteurs et obstétriciens ont souhaité connaitre le taux de fausse couche lors du premier trimestre par rapport à ces saignements. D’après leur rapport et leur compte rendu, 6% des femmes enceintes sont victimes de fausses couches après avoir eu des saignements.

Ces traces de sang doivent être surveillées par un médecin car elles peuvent survenir pour différentes raisons par exemple l’état psychologique ou encore le stress.

Voir aussi : temps pour tomber enceinte, quelle est la durée moyenne ?

Un phénomène à dédramatiser : une fausse couche sans s’en rendre compte

Une fausse couche peut survenir à différents moments de la grossesse. Elle peut arriver très tôt. De ce fait, les femmes peuvent ne pas se rendre compte qu’elles sont enceintes. La fausse couche est alors interprétée comme des règles normales.

Prendre les mesures nécessaires pour contrôler une fausse couche

Pour comprendre les raisons des fausses couches, le docteur Clouet-Delannoy de la Fédération de Gynécologie-Obstétrique s’est penché sur les raisons de celles-ci. Selon les analyses effectuées, différentes causes ont été identifiées :

  • les femmes ayant des pathologies vasculaires sont les femmes les plus touchées (50%)
  • pathologie infectieuse parasitaire, virale ou bactérienne.
  • Le diabète gestationnel ou pré-gestationnel.
  • Les malformations utérines, fœtales ou thrombophiliques.

Par ailleurs, des facteurs risques ont été identifiés par différents professionnels :

  • Femmes enceintes de plus de 38 ans ont plus de risque de faire une fausse couche.
  • Si la personne boit de l’alcool ou si elle est fumeuse.
  • Personne victimes de plus de 4 fausses couches présente un risque élevé.

Ce sont des causes qui peuvent être évaluées avant ou pendant une grossesse. Si vous souhaitez tomber enceinte et avoir un enfant, faites-vous accompagner par des professionnels afin d’identifier quelconque problème et éviter une fausse couche.

Ne pas attendre avant d’essayer de retomber enceinte

Des études ont prouvé que les femmes ayant vécu des fausses couches ont moins de chances d’être victimes de ce phénomène lors d’une prochaine grossesse. Il n’est donc pas nécessaire d’attendre avant de retomber enceinte. Si vous vous sentez prête psychologiquement, ne vous mettez pas de barrière.