Combien de follicules faut-il pour tomber enceinte ?

L’analyse de la réserve ovarienne constitue une étape incontournable du bilan d’infertilité. Cette réserve correspond aux nombres d’ovocytes présents dans les ovaires. Ces ovocytes sont contenus dans de petites cavités connues sous le nom de follicules ovariens : un ovocyte (ovule immature) pour chaque follicule. Il a été prouvé que la richesse de l’ovaire en follicules augmente considérablement les chances de concevoir un enfant. Mais alors, combien de follicules faut-il pour tomber enceinte ?

Qu’est-ce qu’un follicule ?

Le follicule ovarien est l’un des plus importants éléments de l’ovaire. Il a la forme du sac à l’intérieur duquel se développe un ovocyte (ovule immature). La structure d’un follicule ovarien varie en fonction de sa maturation : follicule primaire, follicule secondaire, follicule secondaire mûr, follicule ovarique mûr ou follicule De Graaf, corps jaune et corps blanc.
Il faut comprendre que le processus de maturation a pour but de préparer le follicule à développer l’ovocyte qu’il contient pour ensuite le libérer. Un follicule est prêt à libérer son ovocyte lorsqu’il atteint ses dimensions maximales : on parle alors de follicule de Graaf. Après la libération de l’ovule, un follicule se développe en corps jaune. Ce dernier remplit un rôle important en cas de fécondation de l’ovule puisqu’il va synthétiser de la progestérone.

Réserve ovarienne et nombre de follicules

Les chances pour une femme de tomber enceinte sont intimement liées à sa réserve ovarienne et donc au nombre de ses follicules. Comme vous le savez certainement, contrairement aux hommes dont l’organisme renouvelle constamment les réserves de spermatozoïdes à partir de la puberté, les femmes possèdent dès leur naissance un nombre fixe de follicules ovariens, et donc un nombre limité d’ovocytes. Il est impossible de compter avec précision le nombre de follicules présents dans les ovaires.

Il est néanmoins possible d’estimer le nombre d’ovocytes qui s’y trouvent à un moment donné. On parle alors dans ce cas de réserve ovarienne. Le fait est que la réserve ovarienne diminue avec le temps. Et pour cause, une petite fille en possèderait plusieurs millions. À la puberté, son stock initial diminue à moins de 500 000 follicules et seuls 300 à 400 parmi eux arriveront à maturité pour produire un ovule. C’est une des raisons pour lesquelles il devient plus diffcile d’avoir un bébé après 40 ans, par exemple.

Outre l’âge, d’autres facteurs tels que le tabagisme et les problèmes de poids peuvent influer sur la réserve ovarienne. Il peut aussi arriver qu’une femme se retrouve avec une très faible réserve ovarienne sans qu’on en sache les raisons.

Comment savoir s’il y a un problème avec mes follicules ?

Lorsqu’une femme a du mal à tomber enceinte, un bilan de fertilité lui est proposé. L’évaluation de la réserve ovarienne constitue l’un des examens à faire dans le cadre de ce bilan. 2 examens permettent d’évaluer la réserve ovarienne :

  • L’échographie endovaginale : elle permet de compter les follicules dits antraux. Ce sont les follicules qui sont en phase d’être mûrs ;
  • La vérification de l’hormone antimüllérienne ou AMH : cette hormone sécrétée par les cellules du follicule ovarien donne une idée très précise de la qualité de la réserve ovarienne. Plus cette dernière est importante, plus la quantité de AMH dans le sang est conséquente ;

En outre, l’analyse de certaines hormones telles que l’hormone folliculo-stimulante (FSH), l’estradiol ou encore l’inhibine B (INHB) permettent également d’évaluer, mais de manière indirecte, la qualité de la réserve ovarienne.

Comment faire grossir les follicules ?

Lorsque l’infertilité est liée à un problème au niveau de la réserve ovarienne, la solution la plus favorisée pour résoudre le problème est la stimulation ovarienne. En réalisant plusieurs injections d’hormones, on pourra aider les follicules à grossir et donc à libérer des ovules.

Néanmoins, avant de vous lancer dans ce genre de lourde intervention, sachez qu’il existe des méthodes plus douces et naturelles pour augmenter votre fertilité et améliorer vos chances d’avoir un bébé. MyBuBelly propose une méthode basée sur les études du Docteur Papa et du Docteur Shettles pour une alimentation et un suivi d’ovulation adaptés à votre rêve de maternité.