Quels sont les effets secondaires de la stimulation ovarienne ?

La stimulation ovarienne est un traitement hormonal qui consiste à stimuler les ovaires pour améliorer la qualité de l’ovulation. Elle est souvent prescrite dans 2 cas de figure : pour régler des troubles de l’ovulation engendrés par exemple par un surpoids ou une obésité et pour augmenter les chances de réussite d’un protocole d’AMP (IUU ou FIV). Si son efficacité n’est pas à discuter, il faut rappeler que la stimulation ovarienne n’est pas sans risque, comme tout autre traitement médical d’ailleurs. Elle peut entrainer des effets secondaires, dont une hyperstimulation ovarienne et des risques hormonaux.

 

L’hyperstimulation ovarienne

L’hyperstimulation ovarienne est l’un des effets secondaires les plus courants d’une stimulation ovarienne. Elle est en général légère ou modérée et se résorbe d’elle-même après quelques semaines. Néanmoins, elle peut parfois être très grave. Dans ce cas-là, une prise en charge médicale immédiate est indispensable. L’hyperstimulation ovarienne est causée par une réponse folliculaire trop importante durant la stimulation. Elle survient le plus souvent suite au déclenchement de l’ovulation par l’injection d’HCG. Les symptômes d’une hyperstimulation varient en fonction de l’ampleur du problème :

  • Douleurs abdominales légères accompagnées d’une sensation de ballonnement, de nausées et vomissements et de diarrhées. Dans ce cas, on est en présence de symptômes légers, aucun traitement particulier n’est à faire ;
  • Si aux symptômes précités s’ajoutent des pieds enflés, un essoufflement même au repos et une augmentation visible de la taille de l’abdomen, on est en présence de symptômes modérés. Dans ce cas, une prise en charge médicale rapide est nécessaire ;
  • Enfin, on est en présence de symptômes sévères lorsqu’on constate en plus des symptômes précités, un gain de poids rapide, des difficultés à boire, des diarrhées plus importantes, une diminution de la quantité d’urine ou des urines plus foncées. Dans ce cas-là, il faut se présenter rapidement à l’urgence gynécologique.

 

Les risques hormonaux de la stimulation ovarienne

Outre l’hyperstimulation ovarienne, la stimulation ovarienne peut également entraîner d’autres effets secondaires :

  • Grossesse multiple, fausse couche, et grossesse extra-utérine : pour prévenir ses effets, la stimulation ovarienne est toujours accompagnée d’un suivi médical strict ;
  • Des effets causés par le type de médicament pris : troubles de la vision, bouffées de chaleur, nervosité, insomnie, maux de tête… ;
  • Irritabilité : puisque la stimulation ovarienne agit surtout au niveau des hormones, il est tout à fait normal qu’elle engendre des effets secondaires sur le comportement. Celle qui suit le traitement peut être facilement irritable.

Dans tous les cas, il est important de parler de ces effets secondaires à son médecin dès qu’ils se manifestent.

 

Les alternatives naturelles à la stimulation ovarienne

Vous l’aurez compris, la stimulation ovarienne est certes efficace, mais pas sans faille. C’est pourquoi elle doit être vue comme une solution de dernier recours. Sachez qu’il existe des alternatives naturelles au traitement médicamenteux pour stimuler les ovaires :

 

Alimentation adaptée

Une alimentation saine équilibrée peut avoir des incidences importantes sur la santé des ovaires et donc, sur la production d’ovocytes. Pour augmenter ses chances de tomber enceinte, il est important de prendre de nouvelles habitudes alimentaires :

  • Éviter les aliments à index glycémique élevé. Ils engendrent la sécrétion de l’insuline. Or, il a été prouvé qu’une hyper-insulinémie nuit à la qualité de l’ovulation ;
  • Favoriser les aliments riches en oméga-3. L’omega-3 optimise le fonctionnement de l’organisme, et donc améliore les performances du système reproducteur ;

Détoxifier son corps

Détoxifier son corps améliore la santé des ovaires et ainsi, augmente la qualité de l’ovulation. La détoxification ne se limite pas à une simple cure. En réalité, c’est un ensemble de gestes sains que l’on observe sur période plus ou moins importante. Le but étant de nettoyer son corps de toutes les toxines accumulées au fil du temps. En plus, privilégiez les aliments détox comme le citron, la pomme ou encore le brocoli. Enfin, une bonne cure de détox intègre toujours un programme sportif.

 

Prendre les bonnes vitamines

Certaines vitamines augmentent considérablement les chances de tomber enceinte :

  • La vitamine B9 est très importante pour les femmes en âge de procréer. Elle contribue au bon déroulement du cycle menstruel et dans une large mesure, améliore l’ovulation ;
  • La vitamine D booste la production des hormones sexuelles tant chez l’homme que chez la femme ;
  • La vitamine B6 rallonge la durée de la phase lutéale au cours du cycle menstruel ce qui favorise l’implantation de l’œuf ;

 

MyBuBelly combine ces trois aspects pour vous guider jusqu’à la conception de votre bébé avec une méthode 100% naturelle.