D’où vient votre désir de grossesse ?

D’où vient le désir de grossesse ? Une question très délicate étant donné que l’apparition de ce désir peut être liée à de nombreux facteurs. En effet, ce désir peut être plus ou moins intense selon l’époque et suivant la personne. Il n’y a pas de règle absolue quand il est question de désir d’enfant. Néanmoins, il est important d’y trouver quelque réponses avant de parler à votre compagnon de votre désir d’enfant. On a donc tenté, à travers divers avis de spécialistes, de décrypter cette envie qui touche beaucoup de femmes à un certain moment : l’envie d’avoir un enfant.

 

Pourquoi désire-t-on avoir un enfant ?

D’emblée, il faut dire que la réponse est hautement personnelle. Si vous êtes profondément amoureuse de votre partenaire, il est logique que vous ayez envie de concrétiser cet amour par un bébé. En effet, pour de nombreuses personnes, un enfant constitue l’une des plus belles preuves d’amour qui existent. Il représente la volonté d’un couple de se projeter sur l’avenir et d’être lié par un enfant. C’est également pour cette raison qu’on peut se demander quand est le bon moment pour avoir un bébé, une question très répandue chez les femmes ayant un rêve de maternité.

L’envie d’un enfant peut aussi s’expliquer par une influence sociale. Selon la gynécologue de MyBuBelly Valerie GRUMELIN, le désir d’enfant vient principalement des schémas que l’on a connus durant l’enfance. Ainsi : « soit on a envie d’un enfant pour faire pareil, soit on a envie de faire totalement différent. Il y a donc deux possibilités : avoir un enfant par modélisation ou avoir un enfant par opposition. »

Pourquoi désire-t-on avoir une fille ou un garçon

Il est commun de voir certaines familles et principalement certaines femmes avoir un désir fort de choisir le sexe de leur enfant. Elles rêvent d’avoir une petite fille ou d’avoir un petit garçon. Pour expliquer ce phénomène, Valerie GRUMELIN explique que pour une femme, vouloir un garçon trahit l’envie de faire plaisir à l’homme qu’on aime : « lui laisser transmettre son nom à un autre petit gars ». À l’inverse, vouloir une petite fille, « c’est se faire plaisir et parce que c’est quelque chose que l’on connaît ». C’est un choix que l’on trouve plus chez la maman qui a un côté rassurant pour elle. Enfin, le désir d’enfant peut s’expliquer par le choix du roi, le schéma de la famille idéale : avoir un garçon et une fille pour avoir une famille équilibrée.

Dans tous les cas, avoir un premier enfant, c’est un plongeon dans l’inconnu. Cet inconnu peut nous envahir et faire peur. Mais c’est une peur qui peut s’apparenter à celle que l’on rencontre lorsqu’on entame des changement dans sa vie, comme un changement de métier ou un déménagement : elle est, en général, facile à surmonter. Mais pour certaines personnes la peur de l’inconnu, peut amener un comportement stressant. Et quand il s’agit d’avoir un enfant, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide. Se faire accompagner pour passer outre ses craintes est important, car cela répond à un besoin naturel.

 

Se sentir coupable pour choisir le sexe de son enfant

Certaines femmes peuvent éprouver de la culpabilité à l’idée de choisir le sexe de son futur bébé. Il n’y a cependant pas de raison de culpabiliser. Quelque part, c’est quelque chose de naturel. Il n’y a rien de mal à prendre les dispositions nécessaires répondre à son désir de maternité. Cela est à rapprocher de la liberté que nous donne la contraception : mieux vaut toujours avoir le choix. D’autant plus que la méthode MyBuBelly est non seulement bénéfique pour l’organisme, car elle évite toute carence chez la future maman, mais en plus elle est totalement naturelle, et se concentre sur l’hygiène de vie et l’alimentation. Pourquoi se priver ?