Que manger pendant la grossesse ?

Durant la grossesse, le corps de la femme enceinte fournit au futur bébé l’ensemble des éléments indispensables à son développement. On veut parler ici des protéines, des sucres, des vitamines, des bons gras et des minéraux. Cette situation amène à se poser des questions sur les aliments à prendre durant sa grossesse. Y a-t-il des règles à respecter ? Certains aliments sont-ils à privilégier ? Que signifie vraiment manger pour deux ? Les aliments ont-ils des effets spécifiques sur le corps de la femme enceinte ? Si vous voulez savoir que manger pendant la grossesse, suivez le guide !

 

Les règles de l’alimentation durant la grossesse

La principale règle durant la grossesse est de manger sainement (un choix que l’on devrait tous faire au quotidien). Cela implique de manger des aliments variés régulièrement : légumes et fruits, produits céréaliers, lait et substituts, viandes et substituts.

On dit souvent que durant la grossesse, la femme mange pour deux. Cela est bien vrai puisque c’est l’organisme de la mère qui fournit au futur bébé ce dont ce dernier a besoin pour grandir. Le point sur lequel beaucoup se trompent c’est que manger pour deux ne signifie pas forcément manger plus. En réalité, les besoins en calories n’augmentent qu’à partir du second trimestre de grossesse. Et cela entraîne une sensation de fatigue et une baisse d’énergie. Néanmoins, ces effets sont grandement atténués par une bonne alimentation. L’important reste donc de manger des aliments variés, frais et sains.

L’alimentation lors de votre grossesse

Durant la grossesse, l’essentiel est de privilégier une alimentation variée. Il en va de même pour l’alimentation pour tomber enceinte. Malgré tout, il ne faut également pas abuser de certains aliments. Recherchez toujours l’équilibre.

Les fruits et légumes

Ils contiennent des nutriments essentiels, comme les minéraux et les vitamines. Ils regorgent également de fibres, de polyphénols et d’antioxydants. Privilégiez surtout les fruits entiers plutôt que les jus de fruits. De plus, faites attention aux jus industriels qui sont très riches en sucre. Sachez que consommer trop de sucre durant la grossesse peut avoir des effets relativement graves sur le cerveau de l’enfant à naître. Cela peut notamment entraîner une diminution de ses capacités cognitives en rapport avec la mémoire et l’apprentissage.

 

Les produits céréaliers

Les produits céréaliers contiennent beaucoup de fibres ayant pour vertu de faciliter la digestion. Ils offrent également un apport considérable d’énergie et contiennent beaucoup de vitamines et de minéraux. Mais prenez garde aux gras et aux sucres des biscuits et des pâtisseries. Ces 2 aliments sont à consommer avec modération.

 

Le lait et les substituts

Le lait et ses substituts ont pour caractéristique d’être particulièrement riches en protéines, en calcium et en vitamine D. Attention toutefois à la crème, particulièrement riche en gras et en calories.

La viande et ses substituts

Pour les viandes, préférez surtout celles des poissons, des fruits de mer et des volailles. Ce type de viande est plus sain que la viande de bœuf. La plupart des poissons sont excellents pour la grossesse, mais attention, certains peuvent contenir du mercure et d’autres substances dangereuses. À part cela, n’oubliez pas de manger régulièrement des légumineuses, des graines et des œufs, car ces derniers sont riches en protéines, en fer, et en bon gras. En ce qui concerne la charcuterie, il faut la consommer avec modération parce qu’elle est très riche en sel et en gras.

 

Les huiles et les graisses

Une alimentation trop grasse durant la grossesse peut favoriser l’apparition d’une hyperactivité précoce chez l’enfant à naître. C’est pourquoi il est plus que conseillé de limiter la consommation de beurre et de margarine durant cette période. Si possible, privilégiez surtout l’utilisation des huiles végétales : huile d’olive, tournesol…

Les substituts

En ce qui concerne les substituts, il faut s’en méfier. Il est vrai que les femmes enceintes ont besoin de calories, et donc de glucides et de sucre, malgré tout, il ne faut pas en abuser. Gardez à l’esprit qu’une alimentation trop grasse peut nuire au bébé.