Quand faire un test de grossesse ?

Vous guettez avec impatience le premier signe de grossesse, vous pensez être enceinte ? Très fiable, le test de grossesse permet d’en être sûre. Mais encore faut-il le faire au bon moment ! On fait le point.

 

Les tests de grossesse urinaires

Vous trouverez facilement des tests de grossesse urinaires en pharmacie. Fiables à 99 % lorsqu’ils sont bien utilisés, ils sont accessibles sans ordonnance. Les tests urinaires détectent la présence de l’hormone HCG dans les urines de la future maman. Souvent appelée « hormone de grossesse », cette hormone est sécrétée par l’embryon, puis par le placenta.

 

Quand faire un test de grossesse urinaire ?

L’hormone HCG n’est présente qu’à partir du huitième jour qui suit la fécondation. De plus, elle n’est d’abord sécrétée qu’à un très faible taux. Il est donc totalement inutile de vous précipiter sur un test de grossesse juste après vos premiers rapports sexuels sans contraception : si vous avez des symptomes de grossesse et que vous souhaitez savoir ce qu’ils révèlent, il faut attendre que la sécrétion hormonale soit suffisante.

 

A quel moment du cycle puis-je faire un test de grossesse ?

Vous pouvez faire un test de grossesse urinaire précoce dès la fin de la troisième semaine d’aménorrhée (c’est-à-dire dès la fin de la première semaine de grossesse). La troisième semaine d’aménorrhée correspond à la troisième semaine à partir de la date de vos dernières règles. Cependant, les tests de grossesse standard sont généralement fiables à partir du premier jour de retard de règles.

 

Comment fonctionne un test de grossesse ?

Les tests de grossesse urinaires contiennent des anticorps, associés à un colorant, qui fixent l’hormone HCG. Il vous suffit d’uriner sur la bandelette pour faire fonctionner le test, puis de patienter le temps indiqué sur la notice d’utilisation : si vous attendez un bébé, vous verrez apparaître un trait coloré dans la fenêtre du résultat.

 

Les risques de faux tests négatifs

Malgré leur fiabilité, les tests de grossesse urinaires peuvent entraîner des faux négatifs. Cela peut être le cas si vous effectuez le test trop tôt, si vos urines sont trop claires (la concentration d’hormones HCG est alors suffisante) ou encore si vous lisez le résultat trop tôt ou trop tard. En cas de faux négatif, le principal risque est évidemment de passer à côté d’une grossesse déjà en cours.

 

Les tests de grossesse par le sang

Vous avez un doute sur le résultat de votre test de grossesse urinaire ? Un test de grossesse sanguin vous permettra de le lever. Fiables à 100 %, les tests de grossesse par le sang sont fréquemment prescrits par les gynécologues ou les sages-femmes dans le cadre du suivi de grossesse. Ces tests permettent de connaître la quantité précise d’hormone HCG, afin de dater plus précisément le début de la grossesse et d’en surveiller l’évolution : durant les premiers mois suivant la conception, le taux d’hormones HCG doit en effet augmenter régulièrement.

Vous voilà parée pour bien utiliser les tests de grossesse ! Si vous êtes bien enceinte et si vous avez suivi la méthode MyBuBelly, il vous faudra ensuite attendre quelques mois de plus avant de savoir si le sexe de votre enfant correspond à vos souhaits. Patience !