Pourquoi je ne tombe pas enceinte

Lorsqu’on essaye de faire un enfant pendant plusieurs mois, on peut perdre confiance et se demander pourquoi on ne tombe pas enceinte. Ne vous laissez pas abattre ! De nombreuses raisons peuvent expliquer pourquoi vous n’y parvenez pas, et la plupart du temps, il n’est pas si difficile de trouver les solutions adaptées. MyBuBelly répond à vos questions pour vous aider à réaliser votre rêve de maternité.

La cause de l’âge

L’âge peut va jouer un rôle très important sur la qualité de l’ovulation. En effet, les ovulations ne sont pas régulières au moment de la puberté ni à l’approche de la ménopause. On dit généralement que la fécondité des femmes atteint son maximum entre 20 et 25 ans, puis elle baisse progressivement à partir de 35 ans.
Les femmes âgées de 35 ans mettent donc statistiquement plus de temps à tomber enceinte que les femmes de 20 ans, mais cela ne les empêche aucunement de l’être et elles sont bien souvent plus impatientes de l’être.
Et il ne faut pas croire qu’une grossesse est impossible après 45 ans.

 

La cause du poids

Les cycles d’ovulation sont également fortement impactés par votre poids. Dans des temps assez lointains, les femmes n’avaient pas leurs règles avant 20 ou 22 ans car elles ne bénéficiaient pas d’un poids suffisant pour que l’ovulation se déclenche. C’est pourquoi les femmes plutôt minces ont des cycles irréguliers. Mais il leur suffit de prendre quelques kilos pour rétablir des cycles corrects. Les femmes en surpoids connaissent aussi des troubles du cycle menstruel, qui disparaissent au moment où elles perdent quelques kilos.
De plus, il faut savoir que les variations rapides de poids sur plusieurs mois peuvent perturber l’ovulation et qu’un poids stable et sain est donc plus favorable à une grossesse.

La cause du mode de vie

S’il est primordial d’être en bonne santé, et détendue pour avoir un bébé, d’autres facteurs, cette fois-ci externes, peuvent vous empêcher de tomber enceinte. C’est le cas du stress et de l’inquiétude, de la fatigue, du manque de sommeil, d’une activité professionnelle trop intense, sans oublier l’incompatibilité d’humeur entre les deux partenaires.

 

Mais c’est également le cas des nombreux perturbateurs endocriniens qui nous entourent au quotidien : ces derniers sont des facteurs d’hypofertilité. Pour y remédier, méfiez-vous des produits cosmétiques et ménagers dont les contenants peuvent être mauvais pour la santé, mais également le tabac et l’alcool, en particulier dans les 3 mois précédant la conception et durant toute la période de la grossesse.

 

La cause de rapports sexuels trop fréquents

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, avoir des rapports sexuels trop fréquemment (une fois par jour ou plus) n’est pas favorable à une grossesse.
Une femme n’ovule en effet qu’une seule fois par mois en théorie (en pratique, certaines ovulent même moins que cela) et même si un homme fabrique des spermatozoïdes en permanence, il n’en émet pas tout le temps la même quantité.
De plus, quand il a des rapports sexuels fréquents, le nombre de spermatozoïdes diminue dans chaque éjaculation et leur qualité devient beaucoup moins bonne.
Ainsi, un couple qui a un rapport toutes les 48h aura toutes les chances de voir une grossesse débuter.

La cause de trop d’activité physique

Malgré une vie saine, vous pouvez rencontrer des difficultés à tomber enceinte. Votre problème vient peut-être du fait que votre activité physique régulière est trop intense et elle empêche votre grossesse de démarrer. Un jogging ou une séance de natation intense tous les jours, c’est peut être trop. Ralentissez donc le rythme, même si cela vous fait prendre deux kilos, car votre organisme en a peut-être besoin pour autoriser l’ovulation et la fécondation.

La cause des médicaments

Vous devez savoir que certains médicaments mettent l’ovulation au repos. C’est le cas des anti-migraineux, des antidépresseurs, des anti-hypertenseurs et des tranquillisants.
Par ailleurs, il n’y a pas que l’ovulation à prendre en compte pour concevoir un enfant. Sachez que tous les ovules ne sont pas fécondables, que tous les ovules fécondés ne deviennent pas des embryons, et que tous les embryons ne deviennent pas des fœtus (phénomène naturel de fausse couche dans les trois premiers mois de grossesse). Et les milieux vaginal et utérin ne sont pas en permanence propices à la migration des spermatozoïdes. Néanmoins, la prise de compléments alimentaires naturels peut aider à préparer l’organisme à la grossesse. MyBuBelly propose dans sa méthode la prise de vitamines (acide folique, vitamine B6, etc.) pour augmenter la fertilité, ainsi qu’une alimentation spécifique pour influer sur le Ph vaginal, et vous permettre de choisir le sexe de votre futur bébé.

La cause du couple

Nous avons vu que la fécondité individuelle est variable, mais la fécondité du couple l’est encore plus. En effet, certaines femmes n’arrivent pas à avoir d’enfant avec leur conjoint, mais lorsqu’elles changent de partenaire, se retrouvent enceintes immédiatement.
Pour que tous les paramètres propice à la grossesse soient réunis, votre partenaire doit respecter une bonne hygiène de vie tout autant que vous ! Certains couples, se pensant infertiles, font des essais durant plusieurs années et dès qu’ils arrêtent tous les traitements mais s’imposent une hygiène de vie, connaissent finalement une grossesse. Chaque couple est donc différent, mais les chances sont maximisées lorsque les deux partenaires se lancent dans l’aventure ensemble.

En conclusion, beaucoup de paramètres sont à prendre en compte. Il n’est pas possible de connaître à l’avance le moment où vous serez enceinte ni dans quelles conditions, car la grossesse est liée à de multiples facteurs qui ne sont pas tous contrôlables. Mais si vous êtes en bonne santé, et que vous assurez un suivi régulier de votre hygiène de vie et de votre ovulation, il n’y a aucune raison pour vous empêcher de tomber enceinte dans les mois qui suivent l’arrêt de votre contraception. MyBuBelly vous accompagne dans ce sens. Sachez qu’i