Quels sont les Jours les plus Fertiles pour Concevoir ?

La femme s’avère féconde pendant 4 ou 5 jours par mois sur un cycle menstruel d’environ 28 jours. Le premier jour de ce cycle correspond au premier jour de ses règles (qui durent 7 jours) puis vient la période de production de l’ovule. Cet ovule sera alors mûr au quatorzième jour du cycle et mis au contact d’un spermatozoïde, il pourra éventuellement entraîner un début de grossesse. Voyons donc plus en détails combien la femme possède d’ovules, quand elle est la plus fertile et quelles sont les limites de sa fécondité.

Un capital reproduction dès la naissance

Dès la naissance, une fille possède 1 à 2 millions de follicules ovariens dans ses ovaires, qui dès la puberté (période de maturité sexuelle) évolueront vers des ovules.
Ces follicules sont donc un capital précieux possédé par la femme pour lui permettre d’assurer sa fertilité.
Mais il faut savoir que leur nombre diminue plutôt vite au fil des années, malgré que la femme ne produise généralement qu’un seul ovule par mois.
Ainsi dès l’âge de 30 ans, la capacité reproductive des femmes commencent à diminuer.

Le pic du potentiel de fécondation

Le cycle menstruel de la femme a pour but de préparer son corps à une possible fécondation. Il est guidé par les hormones produites par l’hypophyse et l’hypothalamus (deux glandes se trouvant dans le cerveau) qui vont ordonner au corps la libération d’un ovule vers le quatorzième jour du cycle.
Parallèlement les ovaires fabriquent des hormones (œstrogènes) pour préparer la fécondation, augmentant la glaire cervicale à l’entrée du col de l’utérus. Celle-ci sert alors à héberger les spermatozoïdes (qui réussissent à l’atteindre) pour les libérer progressivement vers l’ovule durant 48 à 72 heures.
Même s’ils sont plusieurs millions au départ, un seul spermatozoïde va pénétrer l’intérieur de l’ovule et le féconder. L’œuf va ensuite migrer vers l’utérus où les œstrogènes auront épaissi l’endomètre pour assurer la nidification de l’embryon.

Pour connaître sa période de fertilité, il faut donc d’abord savoir quelle est la longueur de ses cycles menstruels (nombre de jours entre le premier jour des règles et le premier jour des règles suivantes). Généralement le cycle est de 28 jours.
Il faut alors retirer 14 jours pour connaître le jour exact de son ovulation (pour un cycle de 30 jours par exemple, l’ovulation a donc lieu au jour 16).
Il faut savoir ensuite que la fertilité commence 72 heures (soit 3 jours) avant l’ovulation (dans l’exemple de 30 jours, c’est donc au jour 13) et augmente jusqu’au jour de l’ovulation (jour 16 dans notre exemple) puis s’arrête.
La période la plus fertile pour une femme est donc courte et dure 4 ou 5 jours seulement (jour 13 au jour 17 dans l’exemple du cycle menstruel de 30 jours ; l’ovule vivant jusqu’à 48 heures maximum) pendant son cycle menstruel.

Les limites de la fécondité féminine

Il faut savoir que chaque cycle d’ovulation n’a que 20 % de chances d’aboutir à une grossesse.
De plus, l’âge est un facteur déterminant pour la fécondité féminine : jusqu’à 30 ans, la fertilité est maximale. Ensuite elle diminue et le phénomène s’accentue dès 35 ans ; la baisse étant due au nombre des ovules et à leur qualité qui diminuent. Et la fertilité sera totalement nulle au moment de la ménopause, apparaissant entre 45 et 55 ans.
Puis des circonstances particulières, propres à la vie de chaque femme, peuvent avoir une forte influence sur sa fécondité. Le surpoids, le tabac, l’alcool, la fatigue ou le sous-poids ne sont pas des éléments très favorables pour avoir une fertilité optimale