Actualités MyBuBelly

Parfois, il est bien de tourner 7 fois ses doigts sur son clavier avant d’écrire.

MYBUBELLY, c’est quoi au juste ?

C’est une expérience personnelle que Sandra, la créatrice de la méthode, a voulu partager avec le plus grand nombre de femmes. L’idée au départ est simple et touche au fondement même de la vie : avoir un bébé. Tout en se permettant de provoquer un petit coup de pouce à la nature dans l’espoir d’avoir une petite fille ou un petit garçon. C’est naturel, ça existe depuis longtemps et MYBUBELLY a juste modernisé le principe, en le facilitant avec un coaching au quotidien.

Certes et évidemment, le fait déjà d’avoir un bébé et qu’il soit en bonne santé est de loin le plus important.
Nombre de femmes et d’hommes savent que la nature est capricieuse et qu’il est parfois difficile d’atteindre le bonheur d’être parents.
Mais fallait-il vraiment rappeler cette évidence ?

 

Soyons un petit peu franc.

Lorsque l’on parle bébé, quelle est la question qui vient forcément à l’esprit en premier ?
Est-ce qu’il sera grand ? Est-ce qu’il aura les yeux de papa ? Est-ce qu’il aura l’intelligence de maman ? Est-ce qu’il aura la patience de mamie ?
Non, la première question qui vient à l’esprit lorsque l’on parle d’envie de bébé ou de grossesse, c’est : « Alors, fille ou garçon ? ».

 

L’envie d’avoir un petit garçon ou une petite fille est la chose la plus naturelle du monde, et il n’y a que celles ou ceux qui ont déjà eu l’un ET l’autre qui ne s’en soucient plus.

Le principe de créer une communauté autour de MYBUBELLY, que ce soit avec nos abonnées ou avec celles et ceux qui suivent nos actualités, est basé sur la tolérance.

Lorsqu’une maman écrit les raisons pour lesquelles elle souhaite désormais avoir une petite fille, elle doit être respectée en tant que tel. Si une maman décide de forcer le destin en suivant la méthode MYBYBELLY pour essayer d’avoir sa petite fille, elle a forcément raison car ce choix et cette envie n’appartiennent qu’à elle et son mari.

Oui parfois il est bon d’être dans le cliché. Une fille en rose et un garçon en bleu.

Même si notre époque fait tout pour briser ces clichés, les repères dans lesquels beaucoup ont grandi restent rassurants. Cela ne veut pas dire qu’une fille ne soit confinée que dans un certain rôle, et un garçon dans un autre. Cela veut juste dire que notre imaginaire sur les filles et les garçons restent une belle référence rassurante.

Ensuite dans la vraie vie, peu importe si la fille joue à la voiture, le garçon à la poupée ou que les deux écoutent du hard rock métal dès le berceau. L’éducation donnée aux enfants ne regardent que leurs parents.

Mais s’il vous plait, laissez-nous encore vivre dans un monde où l’on peut voir la vie en rose (ou la vie en bleue). Merci 😁😘🙂. EVE